Protocole d'admission

Il s'agit pour le Service de Placement Familial de vérifier à chacune des étapes du processus d'admission la pertinence de l'indication de placement dans notre service

a. Ouverture du dossier:

La première demande est adressée au directeur du service (ou son représentant) soit lors d'un appel téléphonique soit par un courrier. Dans le cas d'un courrier, un responsable du service se met en relation téléphonique avec le service demandeur.

Dans le cas où il est évalué que cette demande d'admission est recevable, une demande de transmission d'un dossier est alors faite au service demandeur. Ce dossier comprenant des éléments biographiques ainsi qu'une anamnèse de la situation est adressé par courrier au Directeur du service.

Une date de rencontre peut être proposée afin que la situation soit présentée à la Commission d'Admission.

Cette Commission d'Admission composée du Directeur, des Chefs de Service Educatif, de la Psychologue, du Médecin Psychiatre et de travailleurs sociaux susceptibles d'être désignés pour assurer la prise en charge se réunit le jeudi matin.

b.    Etude du dossier :

Cette commission aura à évaluer le bien fondé de cette demande de placement en famille d'accueil, dans notre service, de son opportunité dans le parcours de l'enfant et de la possibilité d'un travail compte tenu des liens parents/enfants.

A l'issue de cette présentation, il est signifié au service demandeur qu'une réponse lui sera adressée sous 15 jours, après un temps de recueil d'éléments d'élucidation complémentaires, de réflexion et d'élaboration.

A l'issue de cette phase, une réponse négative peut être signifiée au service demandeur, si les éléments recueillis démontrent une inadéquation de la commande avec notre projet de travail

c.     La décision du placement :

Dans le cas contraire, la décision d'admission est prise par le directeur après discussion en équipe avec les différents techniciens de la commission d'admission qui ont analysé la demande.

Une réponse écrite est transmise au service demandeur ainsi qu'au Juge des Enfants ou à l'inspecteur de l'Aide Sociale à l'Enfance étant en capacité de prendre la décision de placement.

La date de l'admission peut être différée en fonction des places disponibles, de la disponibilité d'une famille d'accueil sur le secteur choisi, du fait de l'évolution de la situation ou du fait de l'établissement où peut déjà être placé l'enfant (Pouponnière, Service de néo-natalogie, Foyer d'accueil, Centre maternel...)

Dans le cadre d'une mesure de placement judiciaire, nous souhaitons que la décision du placement et ses motifs puissent être énoncés aux parents lors d'une audience, en présence de représentants de notre service.

En effet, nous considérons que le temps de l'audience où est décidé et notifié la décision de placement est le premier « acte » du traitement de la situation.

C'est à partir de cet acte que se fonderont les axes du projet de prise en charge, et seront définies les modalités d'observation et d'investigations d'où découleront les objectifs du projet de travail.



Actualités